23 mois d’allaitement : petit bilan

Publié 14 août 2013 par minimam's family

23 mois

Mon titi d’amour. Dans 5 jours tu auras 23 mois.

23 mois d’allaitement. 23 mois de fusion. 23 mois d’intense bonheur et parfois aussi, d’intense ras-le-bol. Parce que oui. Peut-être que je vais choquer certaines personnes mais allaiter ce n’est pas QUE flotter sur un nuage à chaque fois que son « tout petit » réclame la « tétéééééééééé ! ».

Tu es né par césarienne mon amour. Ce qui veut dire qu’après un rapide bisou-câlin nous avons été séparés pendant environ 3h. Tu es monté voir ton papa en couveuse, ton premier repas a été un bib de L.A que tu as descendu d’un trait avant de t’endormir pendant 4h (côté « projet de naissance » c’était un beau viandage sur ce coup-là).

A mon retour en chambre je t’ai fais téter. Naturellement. Logiquement. Comme j’avais fais 8 ans avant avec ta grande sœur. La différence c’est que tu as passé ta première nuit loin de moi. Ce ventre qui me faisait souffrir m’empêchait de te prendre dans ton berceau. J’ai donc demandé à ce que tu passes la nuit dans la nurserie et à ce qu’on t’amène à moi pour les tétées CE QUI N’A PAS ETE FAIT. Je n’ai pas fermé l’œil. Le matin on m’a dit qu’on t’avait redonné un bib dans la nuit (no comment).

Tu ne m’as plus quitté ensuite. Cododo et tétées à la demande et fuck les « conseils » à 2 balles qu’on a toutes entendues un jour genre « c’est dangereux » et gnagnagna.

Je me demanderais toujours dans un coin de ma tête si cet éloignement précoce a pu avoir un impact quelconque sur ton caractère « crampon ».

Je n’ai pas voulu te donner de tétine. On avait tellement galéré avec ta sœur qui n’a lâché la sienne qu’à 7 ans …

Vers 2-3 mois j’ai testé quand même. Une arapède c’est mignon mais bon … Ben non. La tétine te faisait vomir. Sentir le silicone (ou le latex, on a essayé aussi) sur ta langue te donner des haut-le-coeur direct.

Vers 4 mois on a tenté le passage au bib de L.A. J’allais reprendre le boulot et j’étais franchement pas motivée pour tirer mon lait. Impossible. Rien à faire. Des haut-le-coeur et des hurlements. A chaque essai tu n’as rien avalé jusqu’à ce que je rentre.

Galère. On commence l’adaptation chez la nounou, j’achète un tire-lait pour qu’elle te nourrisse à la pipette. Oui Monsieur, comme un petit moineau. Sur mes 8h d’absence, tu buvais entre 60 et 90ml de mon lait à la pipette. Autant te dire que tu ne lâchais plus le sein une fois à la maison ! Jour et nuit !

Au vu de mon désespoir, la pédiatre accepte qu’on introduise les yaourts à 5 mois. Raté, tu es intolérant aux protéines de lait de vache et tu nous sors des plaques rouges sur tout le visage. On continue donc avec le lait de maman à la pipette. Je me dis que finalement, heureusement que j’allaite. J’essaye de faire des crèmes ou autre avec mon lait mais c’est franchement galère. A 6 mois on a le feu vert pour les yaourts au soja (oui, je sais, c’est pas bon et gnagnagna).

Le temps passe. Je me dis qu’avec la diversification tu vas bien finir par me lâcher un peu les nichons. Que nenni, je suis ta tétine géante. Et c’est bien ça mon problème. J’adore la tétée-câlin du matin, celle qui t’aide à t’endormir le soir ou pour la sieste, la tétée-retrouvaille après une journée de nounou, la tétée-consolation après un bobo …

Ce sont les autres, toutes les autres que je ne supporte plus. Quand tu réclames à téter juste pour jouer avec, 10 secondes l’un, 10 secondes l’autre et 1h de ping-pong entre les deux, quand tu me sautes dessus en tirant sur mon tee-shirt dès que je pose une fesse sur le canapé en réclamant « tétééééé » ce qui m’oblige à rester debout, à m’asseoir à l’écart à la table du salon ou à me cacher dans la cuisine pour être TRANQUILLE. J’ai bien essayé de t’expliquer qu’on peut « faire câlin sans téter » sur le fauteuil mais tu ne veux rien entendre. J’avoue que dans certains ces moments là j’ai envie de hurler, de t’envoyer balader et de partir en courant très loin de mon bébé-tyran ! Le pire c’est que tu t’en passes très bien quand je ne suis pas là !

Il y a 23 mois je pensais allaiter 3-4 mois, puis au vu des évènements je me suis dis que tu t’arrêterais vers 12 mois … vers 18 mois … vers 24 mois … Tu auras 2 ans dans un mois et tu n’es toujours pas décidé à lâcher prise. Tout le monde me dit de te refuser le sein. Pour moi c’est hors de question. Tu es mon dernier bébé, mon dernier allaitement. Je suis heureuse d’avoir pu expérimenter un allaitement long. Je ne veux pas te forcer la main. Je veux que tu arrêtes tout seul quand tu te sentiras prêt (bon, pas à 18 ans non plus, faut pas déconner). Je t’assure que je pourrais tenir indéfiniment  avec 2-3 tétées par jour mais par pitié JE NE SUIS PAS TA TETINE !

Par contre j’ai remarqué que même si ce harcèlement me fait régulièrement péter un câble, il suffit qu’une personne de mon entourage (au hasard, la BM) te dise à un moment où tu réclame « Oh bah non pas tétée ! Ça suffit dis t’es grand ! Ça fait déjà 3 fois depuis ce matin ! Laisse maman tranquille ! » pour que mes poils de bras se hérissent et que je te fasse téter parce que merde ! Si mon tout-petit veut une tétée, il l’aura ! Parfois je me sens un peu schizophrène dans ma tête 😉

Non mais promis mon ange, je tiendrais bon. Si ça n’est pas 24 mois, ce sera 36 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

19 commentaires sur “23 mois d’allaitement : petit bilan

  • beaucoup de point commun …. 6 mois pas plus puis 1 an puis on ne compte pas….
    parfois je me dis qu’il est l’heure d’arrêter mais quand vient le moment de la tt je me dis que c’est que du calin alors pourquoi nous en priver ??? ici pas de tt systèmatique quand je pose mon gros cul ds le fauteuil mais quand elle se fait mal ou qu’on la dispute …. mamannnnnn totoooooooooteeeeeeeeee
    je ne sais pas si elle sera mon dernier bébé mais en tout cas on profite !! j’espère pas jusqu’à ses 18 ans non plus !!

  • J’aime ton article et je ne suis pas du tout choquée par tes propos, je les comprends même si je n’ai allaité que 6 mois. Jouer la tétine y’a rien de plus fatiguant. Je suis convaincue que vous trouverez le moment pour arrêter, passer à autre chose, j’imagine que tu lui parle beaucoup pour lui faire comprendre tes sentiments aussi. Je te souhaite un fin tout en douceur et à votre rythme 😉

    • Je peux imaginer. Quand j’ai sevré ma grande je pleurais à chaque tétée de nuit (je gardais celles de la nuit) me disant que c’était peut-être la dernière et elle a vite arrêté de me réveiller. J’ai mal vécu cet arrêt forcé.

  • Parcours d’allaitement compliqué.
    Bravo d’avoir tenu le coup. Je vous souhaite (maman et bébé) une belle suite et fin d’allaitement.
    Ma fille a 25 mois et tète encore 2 fois par jour, j’espère réduire naturellement aussi, sans stress. Elle a pas râlé ou demandé quand j’ai arrêté de lui proposer la tétée du matin (au réveil) donc je suis bien contente pour l’instant.

  • Eh bien ici, dans le même style de réflexion entre adorer et en avoir marre, laisser le temps et les choses faire naturellement… cela fait plus de 4ans 3mois et 18jours que dure l’allaitement de mon fils! Il est à présent en 2ème année de maternelle, sait très bien s’en passer pendant des heures, mais c’est surtout au réveil dans son demi-sommeil et le soir pour s’endormir qu’il réclame, parfois en cas de coup de pompe l’après-midi après l’école… Nous avons beau lui dire et lui expliquer qu’il est grand et que c’est le temps de finir, il ne veut pas arrêter!!
    Il me menace et me frappe quand je lui dis non…
    Je me dis que je finirai bien un jour par ne plus produire et qu’il arrêtera forcément.
    J’ai aussi l’histoire de ma grand-mère qui a allaiter son dernier jusqu’à 5ans, donc j’ai encore un peu de temps pour égaler son record et après, c’est sûr que j’arrêterai en prenant le médicament pour stopper la lactation si il le faut.

    • Oh la la 4 ans tu me démoralise !
      Aujourd’hui encore à la sieste quand j’ai voulut récupérer mon sein au bout de 30mn il s’est réveillé et j’ai eu 10mn de sanglots. De vrai tyrans ces bonhommes …
      Bon courage !

  • Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    docadrenaline

    Emergency medicine young doc's mood

    Directeur-des-Soins.com

    Le Blog d'un Philosophe des Soins du courant des Néophytes mais pas que...

    des mots et moi

    2 enfants, 1 homme, 1 chien, 1 boulot, du shopping, des coups de coeur, des coups de gueule, des coups de moins bien

    No SuperDoc

    "I Can't Do This All On My Own, No I Know, I'm No Superman" (ou mes aventures périlleuses dans le monde de la médecine)

    Popi's life

    Vivre avec un oiseau élevé main c'est bien, le faire partager c'est mieux ( attention, c'est contagieux )

    2 Garçons, 1 Fille : 3 Sensibilités

    Policlinique médicale fondée en 2013 (blog médecin)

    La salle de pause

    Un lieu pour penser. Un lieu pour panser.

    Les moukraines à la glaviouse

    Non parce que bon, quand même.

    Annette, poils aux gambettes

    Le blog déluré qui n'a pas froid aux yeux...(ni aux jambes d'ailleurs)

    %d blogueurs aiment cette page :